geek roomby SeLoger

C’EST QUOI ÊTRE DÉVELOPPEUR CHEZ SELOGER ?

Nous avons interrogé Romain, un des développeurs web travaillant chez SeLoger.

Tu rêvais de devenir développeur web quand tu étais petit ?

Je crois bien que le Web a été inventé en avril 1989, c’est-à-dire que j’avais à peine 8 ans quand Tim Berners-Lee et ses petits camarades du CERN ont eu l’idée de génie de lancer la Toile.

Donc non, ce n’était pas vraiment un rêve de gamin.

Cependant, je suis un enfant de la génération Amstrad, j’ai passé pas mal de temps derrière un écran à « bidouiller » des programmes en Basic 1.0.

Je trouvais ça fascinant de taper des lignes de code pour créer … des lignes qui bougent sur le moniteur ou de produire des sons !

Puis quand le choix des études est arrivé, j’ai fait le choix le plus simple : celui de rester derrière un écran.

Pourquoi le développement web et pas un autre métier de l’informatique ?

Tout simplement car c’est de mon point de vue le secteur le plus dynamique et qui touche à énormément de domaines comme la sécurité, la performance, la gestion des bases de donnée, etc. C’est central, en somme.

Quel parcours scolaire et universitaire t’a amené à devenir développeur ?

J’ai fait un IUT informatique de gestion à Lille puis je suis rentré directement dev sur une vieille techno appelée Uniface en backend. C’était pour une société d’édition de logiciel dans le secteur immobilier (déjà !).

Ensuite j’ai fait un tour chez PSA, à la SNCF, et je suis maintenant chez SeLoger depuis 2 ans !

Justement, quelle est ta vision de SeLoger du point de vue d’un développeur ?

Un développeur chez SeLoger doit jongler entre le poids de l’histoire et la nécessité de renouvellement. On peut parler d’un cadavre exquis…

C’est-à-dire ?

Cette année, SeLoger fête ses 25 ans, on est donc loin de la petite startup qui se lance !

Sur mes projets, l’existant a au moins dix ans, donc des dizaines de développeurs sont passés sur le code et ont amené leur patte. Heureusement, contrairement au jeu du cadavre exquis, on a la chance de pouvoir tenir compte de contributions passées. Pour ma part, j’ai toujours travaillé sur des projets bien documentés ce qui m’a permis de trouver mes marques rapidement.

très bon développeur

Raconte-nous la journée-type d’un développeur chez SeLoger?

Une bonne journée commence par un café avec les collègues. Ensuite, on organise un daily meeting. Nous travaillons en méthode agile Scrum.

On raconte ce que nous avons fait et ce que nous allons faire, on demande de l’aide ou on en propose : mais le plus important est de s’écouter. Ensuite, on s’occupe de nos tâches, on rigole pas mal…

Dans notre équipe, une fois par semaine, on se retrouve pour un déjeuner ! On organise souvent des pots le jeudi avec ceux qui peuvent.

 De ton point de vue, vaut-il mieux être spécialisé dans un domaine professionnel ou être polyvalent ?

Je crois que ça dépend des caractères des gens.

Certains aiment toucher à tout, tout le temps, changer de sujet sans cesse, d’autres vont aimer rester et se spécialiser. Le seul impératif est de faire comme on aime. Avec le plaisir, on devient rapidement professionnel. C’est du moins comme ça que je le conçois.

Le plus important est le challenge technique, avec des nouvelles choses.

De ce point de vue on a beaucoup de défis à gérer à SeLoger.

Je parle de la dette technique bien sûr, mais surtout de la nécessité de proposer sans cesse de nouvelles choses à l’utilisateur.

Travailler sur Asp.net c’est un vrai challenge côté backend. Côté front, il y a une grande variété, ça bouge tous les six mois. Par exemple en ce moment, on travaille pas mal sur razor et Vue.js. On essaie de coller le plus possible à l’actualité.

Comment envisages-tu les évolutions possibles de ton métier ?

Entre le Big Data, les mobiles, la personnalisation de l’expérience utilisateur et l’uberisation des sites internet bien malin celui qui saura prévoir !

Sur ce dernier point, j’entends que le développement de PMR (plateformes de mise en relation) est de plus en plus facile et de moins en moins cher.

Cela correspond à des demandes clients très spécifiques, ce qui entraîne une multiplication des domaines et l’apparition chaque année de nouveaux métiers touchant de près ou de loin au développement…c’est même parfois difficile à suivre. 

difficile à suivre

Quels conseils donnerais-tu pour les futurs développeurs web ?

J’ai un conseil important : travaillez votre communication interne ! Quand on est « dev », on travaille en équipe !

Il est essentiel d’accepter que l’autre n’est pas forcément au même niveau sur un sujet que l’on est soi-même. Il faut savoir faire preuve de pédagogie et d’humilité.

Ah et puis avoir de l’humour, c’est quand même un grand plus ! 

Et pour ceux qui voudraient rejoindre Se Loger ?

Postulez ! Je cherche justement un développeur Back C# en ce moment !

 

Derniers posts

Meet-Up SeLoger – Les Apps Mobile

06/09/2018

« Grâce à notre nouvel outil de suggestion de biens, notre performance a augmenté de 80% »

18/05/2018

ACCOMPAGNER LA MUTATION DE L’ENTREPRISE : LES DÉFIS DES DSI !

03/04/2018

C’EST QUOI ÊTRE DÉVELOPPEUR CHEZ SELOGER ?

21/02/2018

LES QUALITÉS D’UN BON DÉVELOPPEUR

21/02/2018